Repères
Albert CAMUS - L’incroyant et les chrétiens

« Je réfléchirais avant de dire comme vous que la foi chrétienne est une démission. Peut-on écrire ce mot pour un saint Augustin ou un Pascal ? L’honnêteté consiste à juger une doctrine par ses sommets, non par ses sous-produits. Et, du reste, bien que je sache peu sur ces choses, j’ai l’impression que la foi est moins une paix qu’une espérance. »
Albert CAMUS, Actuelles, Écrits politiques, Gallimard, Folio Essais, 1997,. p. 182-183.


[Haut de la page]     [Page précédente]