Repères
Friedrich NIETZSCHE - Contre les hommes pressés

« Surtout, disons-le lentement [...]. Ne plus rien écrire qui ne fasse le désespoir de toute espèce d’hommes “pressés”. [...] Marcher à l’écart, prendre son temps, se faire silencieux, se faire lent - comme un art, une maîtrise d’orfèvre [...] au beau milieu d’une époque de “travail”, c’est-à-dire de hâte, de précipitation indécente et transpirante qui veut aussitôt “en avoir fini” avec tout. »
Friedrich NIETZSCHE, « Avant propos », Aurore, 1886.


[Haut de la page]     [Page précédente]