Regard sur l’actualité > Union européenne
L’Europe et les crises inter-étatiques : un emploi pacifiste de la force armée ?

Ce cahier de Politique Autrement [1] vise à fournir des éléments de réflexion sur la conception de l’emploi des forces armées dont l’enjeu déborde le cadre des spécialistes militaires. Deux lettres de Politique Autrement ont abordé précédemment des thèmes en rapport avec cette question. Dans la Lettre Histoire et signification du pacifisme [2] , Marc Ferro analysait les différentes composantes du mouvement pacifiste en France et son évolution. Dans Les pièges de l’engagement humanitaire [3] , Rony Brauman critiquait la notion confuse de « droit d’ingérence humanitaire » et la « militarisation de l’humanitaire ».
Dans ce cahier, André Thiéblemont part de situations vécues par des soldats français dans le conflit des Balkans au début des années 90 pour développer une analyse critique de la conception pacifiste de l’usage des forces armées dans la résolution des crises, conception qu’il considère comme une idéologie imprégnant nombre de responsables politiques et militaires en Europe. Son analyse ne concerne pas les guerres classiques, les conflits dits de « haute intensité », mais des opérations plus délimitées visant à « séparer les combattants » dans des conflits intra-étatiques, opérations menées par des forces françaises et/ou européennes depuis plus de vingt ans, le plus souvent sous mandat de l’ONU.
André Thiéblemont, colonel en retraite, est saint-cyrien, breveté de l’Enseignement militaire supérieur scientifique et technique, diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris et titulaire d’un DEA de sociologie. Il a quitté l’Armée en 1985 après une carrière militaire qui l’a conduit de la Légion étrangère au Service d’information du Premier ministre (1976-79), en passant par les bancs de Sciences Po et de l’université René Descartes à Paris. Il se consacre aujourd’hui entièrement à une recherche ethnologique sur le milieu militaire, engagée dès le début des années 1970, parallèlement à ses activités professionnelles. Il est l’auteur de nombreux articles et ouvrages sur les questions militaires. Outre des contributions à des ouvrages collectifs, il a notamment publié : Les Français et le service national : fonctions et représentations dans la société française contemporaine (1970-1996) (Les Documents du Centre d’études en sciences sociales de la Défense, 1997) ; Cultures et logiques militaires (dir.), (Puf, 1999) ; Bosnie 1992-95 : expériences opérationnelles d’unités de combat de l’Armée de terre, (Les Documents du Centre d’études en sciences sociales de la Défense, 2002) ; Le métier de sous-officier dans l’Armée de terre (avec C. Pajon), (Les Documents du Centre d’études en sciences sociales de la Défense, 2004).
Son analyse critique s’appuie sur une connaissance de terrain, au plus près des situations et des combattants, en même temps qu’elle met à jour la conception implicite de l’usage de la force et les impasses tragiques auxquelles cette conception peut conduire. André Thiéblemont développe un point de vue sans ambages qui remet en question l’idée angélique selon laquelle le dialogue et la négociation seraient suffisants pour éviter le conflit armé. Au-delà des situations particulières analysées, son interprétation pose le problème de la capacité des pays de l’Union européenne à assumer des situations de guerre. Autant de questions décisives qui bousculent les idées toutes faites, obligent à un recul réflexif et critique salutaire face à la peur du conflit et de la guerre, au pacifisme qui participe d’un nouvel « air du temps ». Voilà pourquoi Politique Autrement qui n’avait guère entamé, jusqu’à présent, une réflexion sur les questions militaires, publie sous la forme d’un cahier cette contribution au débat sur l’emploi des forces armées.

Politique Autrement

Si vous désirez vous procurer un cahier, vous pouvez nous écrire (en joignant un chèque de 8 euros pour les frais) : Club Politique Autrement - BP 07 - 78401 Chatou


Notes

[1L’Europe et les crises inter-étatiques : un emploi pacifiste de la force armée ? - André Thiéblemont - juin 2006

[2« Histoire et signification du pacifisme », Rencontre avec Marc Ferro, Politique Autrement, n° 31, février 2004.

[3« Les pièges de l’engagement humanitaire. Droit d’ingérence ou devoir d’ingérence ? », Rencontre avec Rony Braumann, Politique Autrement, n° 20 juin 2000.


[Haut de la page]     [Page précédente]