Les conférences
Les conférences 2017

Samedi 2 décembre 2017 : première séance du séminaire "LA FRANCE ENTRE AMNÉSIE ET RÉSILIENCE QUEL HÉRITAGE, QUELLE TRANSMISSION ?"
Robert Kopp : Culture et contre-culture

Depuis la célèbre exposition de 1990 au MoMa de New York intitulée, High and Low : Modern Art and Popular Culture, qui mettait en cause la traditionnelle hiérarchisation culturelle, les discussions autour des frontières entre culture érudite et culture populaire et/ou culture alternative, voire contre-culture, ne s’arrêtent plus. A regarder de plus près, il se pourrait que la contre-culture soit aussi ancienne que la culture même et que son premier représentant était Alcibiade. Par ailleurs, la contre-culture, aujourd’hui, finit généralement plus vite encore dans les musées que la culture traditionnelle. Elle est donc récupérée et par l’institution et par le marché, l’institution servant d’ailleurs de caution. C’est cette problématique que nous voudrions aborder à travers quelques exemples choisis.


Jeudi 23 novembre : Où va la Chine ?

- Quelle est l’emprise de la corruption au sein du pouvoir politique ?
- Peut-on parler d’un régime politique totalitaire ? Un changement est-il en vue après le 19ème congrès du parti communiste ?
- Comment cerner les ambitions chinoises en matière de politique extérieure ? Y-a-t-il une particularité des relations sino-françaises ?
Avec Claude Martin, diplomate, ancien ambassadeur de France en Chine et en Allemagne


Mercredi 8 novembre : La France au miroir de l’immigration

- Pourquoi avons-nous négligé l’intégration au moment même où elle était contrariée par le changement de nature de l’immigration ?
- En quoi notre rapport à l’immigration est-il révélateur de la crise interne de la nation française ?
- Quels chantiers de reconstruction pour le pays ?
Avec Stéphane Perrier, cadre dans l’industrie, ancien fonctionnaire parlementaire, vient de publier La France au miroir de l’immigration (Gallimard, collection Le Débat).


Jeudi 12 octobre : La querelle du djihadisme en France

Deux lectures diamétralement opposées du phénomène djihadiste s’affrontent depuis plusieurs années : celle qui met en avant la composante culturelle et religieuse dans l’idéologie de ces fous de Dieu, qui rêvent d’un nouveau califat, et dont les actions sont plus ou moins coordonnées et obéissent à une stratégie d’ensemble, et celle qui voit dans ces jeunes combattants des adolescents en rupture de ban, comparables aux brigades rouges italiennes ou à la bande à Baader, les causes seraient alors plus politiques et sociales que religieuses et culturelles.
Comment comprendre la coexistence de ces deux lectures d’un même phénomène ? Une question que Gilles Kepel a déjà posée dans Terreur dans l’Hexagone (Gallimard, 2015) et dans La Fracture (Gallimard, 2016). Il s’interrogera également sur l’ombre portée de la guerre d’Algérie planant de plus en plus sur le djihadisme.
Avec Gilles Kepel, professeur des universités à l’Institut d’études politiques de Paris (Sciences Po) et membre de l’Institut universitaire de France, spécialiste de l’islam et du monde arabe contemporain.


Mercredi 27 septembre : Le nouveau paysage politique français

- Qu’ont voulu exprimer les électeurs aux dernières élections présidentielle et législatives ?
- A quelles décompositions et recompositions des forces politiques assistons-nous ?
- Quel regard porter sur Emmanuel Macron et le macronisme à l’épreuve du pouvoir ?
Avec Jérôme Jaffré, politologue, directeur du centre d’études et de connaissance sur l’opinion publique (Cecop), chercheur associé au CEVIPOF (Sciences-Po).


Mercredi 29 mars : Comprendre la Vè République à la veille de l’élection présidentielle. Succès et difficultés actuelles du régime

Avec Philippe Raynaud, philosophe, professeur de philosophie politique à l’université de Paris-II Panthéon-Assas, à l’EHESS, au Centre Raymond Aron et à l’Institut d’études politiques de Paris, vient de publier L’esprit de la Vè République. L’histoire, le régime, le système, édit Perrin.



Jeudi 2 mars : Une génération fracturée

- La gauche s’est traditionnellement réclamée de la « jeunesse », qu’en est-il aujourd’hui ?
- Peut-on parler d’une « guerre latente » entre les générations nouvelles et les baby-boomers ?
- Quelles sont les nouvelles figures de la révolte de la jeunesse ? Peut-on parler d’une nouvelle génération conservatrice ?
Avec Alexandre Devecchio, responsable du Figarovox, auteur de Les nouveaux enfants du siècle. Djihadistes, identitaires, réacs. Enquête sur une génération fracturée (Les éditions du Cerf).


Samedi 25 février : Napoléon et De Gaulle, figures du sauveur et du héros

- Quels sont les points communs entre De Gaulle et Napoléon ?
- Quel héritage ?
- Quelle place des grands hommes dans le récit national ?
Avec Patrice Gueniffey, directeur d’études à l’EHESS et membre du Centre d’études sociologiques et politiques Raymond Aron. Il a notamment écrit Bonaparte (Gallimard) et a dirigé (avec Thierry Lentz) l’ouvrage collectif La Fin des Empires (Perrin). Vient de paraître : Napoléon et De gaulle, deux héros de notre temps (Perrin).


Jeudi 2 février : Langage journalistique et pouvoir des medias

- Peut-on parler d’une langue propre aux journalistes ? Quelles sont ses principales caractéristiques ?
- En quoi le discours des journalistes reflète-t-il les aspects imaginaires de notre société ?
- Les sources d’information alternatives sont-elles plus fiables que les médias de masse ?
Avec Ingrid Riocreux, agrégée, docteur de l’Université Paris-Sorbonne, qualifiée aux fonctions de Maître de Conférences en langue et littérature françaises, auteur de La Langue des médias. Destruction du langage et fabrication du consentement (Editions du Toucan, 2016).


Samedi 21 janvier : Trump, l’Amérique et le monde : quelle signification sociale-historique ?

- Quelles sont les raisons de la victoire de Donald Trump ?
- Quels changements dans la politique intérieur et extérieure des États-Unis ? Quel nouvel état du monde ?
- En quoi la victoire de Donald Trum participe-t-elle d’un mouvement de fond qui concerne les sociétés démocratiques européennes ?
Avec Philippe Raynaud, professeur de Science politique à l’université de Paris-II Panthéon-Assas, auteur notamment de Trois révolutions de la liberté : Angleterre, États-Unis, France (PUF). Son nouveau livre L’esprit de la cinquième République (Perrin) paraîtra en mars 2017.


Mercredi 11 janvier : Qui sont les assassins de l’école ?

- Comment a-t-on pu arriver à une situation où 20% de jeunes Français savent à peine lire ?
- Comment expliquer les aberrations pédagogiques ?
- Quelle responsabilité de la droite et de la gauche ?
Avec Carole Barjon, rédactrice en chef du service politique de L’Obs, vient de publier Mais qui sont les assassins de l’école ? (édit. Robert Laffont).


[Haut de la page]     [Page précédente]