Repères
Paul RICŒUR - Le difficile équilibre de l’éducation

« Il n’est pas de civilisation qui ne puisse survivre sans une zone de jeu laissée à la spéculation désintéressée, à la recherche sans application immédiate et apparente ..., la culture, c’est aussi ce qui désadapte l’homme, le tient prêt pour l’ouvert, pour le lointain, pour l’autre, pour le tout ... L’éducation au sens fort du mot, n’est peut-être que le juste mais difficile équilibre entre l’exigence d’objectivation, c’est-à-dire d’adaptation et l’exigence de réflexion et de désadaptation ; c’est cet équilibre tendu qui tient l’homme debout ».

Paul RICŒUR : « Travail et parole », Histoire et vérité, Seuil, 1955


[Haut de la page]     [Page précédente]