Repères
Paul YONNET - Les préjugés de l’antiracisme

« Comme le racisme, l’antiracisme préside à la formation de préjugés. Ils sont la conséquence directe d’une vision panraciale de la société, qui tend à conférer au critère ethnique la capacité de rendre immédiatement intelligible le tissu social et les événements le déchirant. Vision panraciale intégrée à une idéalisation de l’Autre et à une dépréciation a priori de soi - autrement dit au sociocentrisme négatif -, qui conduit à raciser le fait divers dans un cas, à évacuer d’emblée cette dimension possible dans l’autre, à l’omettre ou à l’absoudre. »

Paul YONNET, Voyage au centre du malaise français. L’antiracisme et le roman national, Gallimard, 1993, p. 183


[Haut de la page]     [Page précédente]