Regards sur l’actualité > Économie et social
Stress et harcèlement. Sortir de la psychologie

Entretien avec Jean-Pierre Le Goff

Il ne s’agit pas de nier l’existence de désarrois et de déséquilibres psychiques, qui peuvent conduire à des situations dramatiques, mais de s’interroger sur les lectures qui en sont proposées. Or, il me semble dangereux d’en rester à une lecture psychologisante des difficultés ressenties dans le monde du travail. Réduire ces difficultés à des problèmes personnels ou interpersonnels ne permet pas de rendre compte correctement des situations. En outre, cela enferme les « victimes » dans leur situation, dans une sorte de statut qui ne leur permet pas de se reconstruire. Aujourd’hui, cette nouvelle figure de l’individu-victime ne concerne pas seulement le monde du travail, mais c’est une représentation qui est présente dans l’ensemble de la société et qui est mise en exergue dans les grands médias audio-visuels. Les politiques ont sur ce point plus que suivi la tendance : entre les romans sociaux à la Eugène Sue des discours de Ségolène Royal et le registre compassionnel de Nicolas Sarkozy sur les victimes des agressions, les dernières élections présidentielles ont fourni une excellente illustration de ce phénomène. […]

Lire la suite ici : Cadres CFDT, n° 428, mars 2008.


[Haut de la page]     [Page précédente]