Nos rencontres

« La plupart d’entre nous persistent à croire que tous les choix, et même les choix politiques, se font entre le bien et le mal, et que du moment qu’une chose est nécessaire, elle doit aussi être bonne. Il nous faudrait, je pense, dépouiller cette croyance qui relève du jardin d’enfants. En politique, on ne peut jamais opter que pour un moindre mal. »
George ORWELL

« Il n’y a pas de fatalité à ce que les citoyens modernes n’aient à choisir qu’entre vaquer à leurs affaires et militer pour des idées folles. »
François FURET


Contact : club@politique-autrement.org

Pour recevoir notre lettre d’informations, nous écrire à
club@politique-autrement.org


Prochaines rencontres

Pour assister à nos réunions il faut s’inscrire :
par courriel : club@politique-autrement.org]
par courrier postal : Club Politique Autrement BP 07 – 78 400 Chatou Cedex

Mercredi 7 novembre 19h, Conférence Dominique Schnapper, membre honoraire du Conseil constitutionnel, vient de publier : La citoyenneté à ‘épreuve. La démocratie et les juifs (Gallimard)
- Comment les juifs ont-ils concilié appartenance traditionnelle, patriotisme et intégration à la République ?
- En quoi leur histoire est-elle révélatrice des tensions et des contradictions au sein des démocraties modernes entre visée universaliste et attachement à un héritage ?
- Quelles sont les limites et les faiblesses de la promesse républicaine ?
Discutant Julien Winock.
Pour s’inscrire cliquer ici

Samedi 17 novembre 14H 30 avec Régis Debray, dans le cadre du séminaire de Politique Autrement : À quoi servent les intellectuels ?
Pour plus d’information sur la problématique de ce séminaire cliquer ici
Nous vous invitons à nous faire parvenir avant la séance les questions que vous voudriez voir poser.
Pour s’inscrire cliquer ici

Jeudi 29 novembre 19h, Conférence Gilles Kepel, spécialiste de l’islam et du monde arabe contemporain, professeur à l’Université Paris Sciences et Lettres, titulaire de la Chaire Moyen-Orient Méditerranée à l’Ecole normale supérieure et membre de l’Institut universitaire de France. Vient de publier Sortir du Chaos (Gallimard).
- Comment comprendre ce qui s’est passé ?
- Pourquoi l’Occident a-t-il fait preuve de cécité ?
- Quelles mutations politiques, sociales et culturelles en oeuvre au Moyen Orient ?
Pour s’inscrire cliquer ici

Samedi 15 décembre 14h 30 avec Pascal Bruckner, dans le cadre du séminaire de Politique Autrement : À quoi servent les intellectuels ?
Pour plus d’information sur la problématique de ce séminaire cliquer ici
Nous vous invitons à nous faire parvenir avant la séance les questions que vous voudriez voir poser.
Pour s’inscrire cliquer ici


Dernières rencontres


Samedi 6 octobre avec Alain Finkielkraut, dans le cadre du séminaire de Politique Autrement : À quoi servent les intellectuels ?
Pour plus d’information sur la problématique de ce séminaire cliquer ici

Samedi 24 mars 2018 : "Cinquante ans après, peut-on encore comprendre mai 68 ? Par-delà l’apologie et la critique : quelle signification sociale-historique ?"

avec Jean-Pierre Le Goff, président du club Politique Autrement, vient de publier La France d’hier. Récit d’un monde adolescent. Des années 1950 à Mai 68 (édit. Stock).


Mercredi 14 mars 2018 : "République, nation, laïcité : évolutions et fragilité de la démocratie en France"
avec Dominique Schnapper, directrice d’étude à l’EHESS, membre honoraire du Conseil constitutionnel, vient de publier De la démocratie en France. République, nation, laïcité (édit. Odile Jacob).
Discutante : Céline Pina, ancienne adjointe au maire de Jouy-le-Moutier, ancienne conseillère régionale Ile-de-France, auteur de Silence coupable, (édit. Kéro, 2016).


Samedi 17 février 2018 : troisième séance du séminaire "LA FRANCE ENTRE AMNÉSIE ET RÉSILIENCE QUEL HÉRITAGE, QUELLE TRANSMISSION ?"
Philippe Raynaud : Que sont devenues les Lumières ?

Politologue, Philippe Raynaud a consacré plusieurs ouvrages au XVIIIe siècle et à son héritage, ainsi Trois révolutions de la liberté : Angleterre, Etats-Unis, France (PUF, 2009) et La Politesse des Lumières (Gallimard, 2013). Quelle est l’empreinte laissé par cet héritage dans la pensée d’aujourd’hui, voire dans les mœurs. Quels problèmes rencontrent ceux qui désirent transmettre cet héritage ? Quels obstacles doivent-ils franchir ?


Mardi 30 janvier 2018 : la démocratie et la politique à l’épreuve du populisme numérique
avec Francis Brochet, journaliste au groupe de presse régionale Ebra, auteur, entre autres, de Et François Hollande enterra le socialisme (édit. L’Archipel), vient de publier Démocratie smartphone. Le populisme numérique de Trump à Macron (édit. François Bourin).


Samedi 13 janvier 2018 : deuxième séance du séminaire "LA FRANCE ENTRE AMNÉSIE ET RÉSILIENCE QUEL HÉRITAGE, QUELLE TRANSMISSION ?"
Alain Besançon : L’héritage du christianisme en France aujourd’hui

Qu’est-ce que le christianisme ? Si l’on demande aux gens ce que c’est, on aura des réponses extraordinairement variées, vagues ou pas de réponse du tout, que la personne interrogée soit chrétienne ou pas. Comment présenter objectivement ce qui se passe ? Si beaucoup de gens guettent avec joie l’extinction de la religion catholique, on observe également une persistance de la vie spirituelle. En même temps, il y aura en France dans 10 ou 20 ans plus de Musulmans que de Chrétiens. Comment envisager la cohabitation ?
Toutes sortes de questions brûlantes qu’Alain Besançon a déjà soulevées dans Problèmes religieux contemporains (De Fallois, 2015) et qu’il a reprises ici.


Samedi 2 décembre 2017 : première séance du séminaire "LA FRANCE ENTRE AMNÉSIE ET RÉSILIENCE QUEL HÉRITAGE, QUELLE TRANSMISSION ?"
Robert Kopp : Culture et contre-culture

Depuis la célèbre exposition de 1990 au MoMa de New York intitulée, High and Low : Modern Art and Popular Culture, qui mettait en cause la traditionnelle hiérarchisation culturelle, les discussions autour des frontières entre culture érudite et culture populaire et/ou culture alternative, voire contre-culture, ne s’arrêtent plus. A regarder de plus près, il se pourrait que la contre-culture soit aussi ancienne que la culture même et que son premier représentant était Alcibiade. Par ailleurs, la contre-culture, aujourd’hui, finit généralement plus vite encore dans les musées que la culture traditionnelle. Elle est donc récupérée et par l’institution et par le marché, l’institution servant d’ailleurs de caution. C’est cette problématique que nous voudrions aborder à travers quelques exemples choisis.


Jeudi 23 novembre 2017 : Où va la Chine ?

- Quelle est l’emprise de la corruption au sein du pouvoir politique ?
- Peut-on parler d’un régime politique totalitaire ? Un changement est-il en vue après le 19ème congrès du parti communiste ?
- Comment cerner les ambitions chinoises en matière de politique extérieure ? Y-a-t-il une particularité des relations sino-françaises ?
Avec Claude Martin, diplomate, ancien ambassadeur de France en Chine et en Allemagne


Mercredi 8 novembre 2017 : La France au miroir de l’immigration

- Pourquoi avons-nous négligé l’intégration au moment même où elle était contrariée par le changement de nature de l’immigration ?
- En quoi notre rapport à l’immigration est-il révélateur de la crise interne de la nation française ?
- Quels chantiers de reconstruction pour le pays ?
Avec Stéphane Perrier, cadre dans l’industrie, ancien fonctionnaire parlementaire, vient de publier La France au miroir de l’immigration (Gallimard, collection Le Débat).


Jeudi 12 octobre 2017 : La querelle du djihadisme en France

Deux lectures diamétralement opposées du phénomène djihadiste s’affrontent depuis plusieurs années : celle qui met en avant la composante culturelle et religieuse dans l’idéologie de ces fous de Dieu, qui rêvent d’un nouveau califat, et dont les actions sont plus ou moins coordonnées et obéissent à une stratégie d’ensemble, et celle qui voit dans ces jeunes combattants des adolescents en rupture de ban, comparables aux brigades rouges italiennes ou à la bande à Baader, les causes seraient alors plus politiques et sociales que religieuses et culturelles.
Comment comprendre la coexistence de ces deux lectures d’un même phénomène ? Une question que Gilles Kepel a déjà posée dans Terreur dans l’Hexagone (Gallimard, 2015) et dans La Fracture (Gallimard, 2016). Il s’interrogera également sur l’ombre portée de la guerre d’Algérie planant de plus en plus sur le djihadisme.
Avec Gilles Kepel, professeur des universités à l’Institut d’études politiques de Paris (Sciences Po) et membre de l’Institut universitaire de France, spécialiste de l’islam et du monde arabe contemporain.


Mercredi 27 septembre 2017 : Le nouveau paysage politique français

- Qu’ont voulu exprimer les électeurs aux dernières élections présidentielle et législatives ?
- A quelles décompositions et recompositions des forces politiques assistons-nous ?
- Quel regard porter sur Emmanuel Macron et le macronisme à l’épreuve du pouvoir ?
Avec Jérôme Jaffré, politologue, directeur du centre d’études et de connaissance sur l’opinion publique (Cecop), chercheur associé au CEVIPOF (Sciences-Po).


Dernières publications


- Claude Martin : "Où va la Chine ?", cahier de Politique Autrement, février 2018.
- Robert Kopp : "À quoi servent les humanités ?", cahier de Politique Autrement, septembre 2017.
- Langage journalistique et pouvoir des médias, Ingrid Riocreux, Lettre n°68 - avril 2017
- Philippe Raynaud : "Trump, l’Amérique et le monde : quelle signification sociale-historique ?", cahier de Politique Autrement, février 2017.
- Une élue municipale face à l’islamisme, Céline Pina, Lettre n°67 - janvier 2017
- Alain Besançon et Françoise Thom : "Russie-Ukraine : passé-présent", cahier de Politique Autrement, novembre 2016.
- Hubert Védrine : "La France et l’Union européenne face à la crise des migrants et du Moyen-Orient", cahier de Politique Autrement, septembre 2016.


Pour voir la liste complète des cahiers de Politique Autrement ou en commander, cliquer ici







Nous écrire :